THOR : RAGNAROK

(2017). Merci Marvel ! Après les 2 premiers opus, plutôt ennuyeux, voire ratés, vous avez compris ce qui ne fonctionnait pas et corrigé le tir. Le résultat est cette perle. Il est vrai que Thor était trop sérieux jusqu’à maintenant, même si j’ai adoré le personnage en BD, j’avais vraiment du mal à accrocher à la version ciné, excepté dans The Avengers. Le rôle écrit pour Chris Hemsworth rend cette fois toute sa splendeur au Dieu du Tonnerre, cette fois, on y croit. Enorme travail sur le script de Craig Kyle qui écrit d’habitude pour les animés Marvel.

Thor se retrouve emprisonné à l’autre bout de l’univers sans son marteau, et est lancé dans une course contre la montre afin de revenir chez lui et d’empêcher le Ragnarok – la destruction de sa planète et de sa civilisation – dirigé par une nouvelle menace surpuissante, la terrible Hela. Mais il devra d’abord survivre à un combat de gladiateurs mortel qui lui fera affronter son ancien allié, Hulk.

Ce film est dans la droite lignée de Guardian of the Galaxy. Avec un humour tout aussi présent, mais les blagues tombent toujours quand il le faut sans que cela devienne une comédie. Le scénario est bien plus riche et profond, avec un véritable arc pour Hela, la meilleure “vilain” de l’univers Marvel depuis un bon moment. Cate Blanchett est fabuleuse dans l’incarnation de la Déesse de la Mort, top badass ! D’ailleurs, tous les personnages sont impeccables, c’est un des points fort du film, tant ils sont bien construits et consistants.

Jeff Goldblum fait du Jeff Goldblum, mais après sa performance, j’ai de la peine à imaginer qui aurait pu jouer le rôle du Grandmaster. C’est le frère du Collector, interprété par Benicio Del Toro dans le premier Guardians. D’ailleurs, Goldblum apparait même dans le générique de fin du second Guardians (pour ceux qui ont eu l’oeil). Après tout, nous sommes dans le seul et même univers Marvel, puisque tous ces héros se retrouveront ensemble dans le prochain Avengers. Le passage avec Dr Strange n’était pas utile mais valide la scène post-générique du film qui lui est consacré et reste fun. J’ai beaucoup aimé le personnage de la valkyrie, très attachante. Je pense que Michelle Rodriguez aurait aussi pu la jouer. Hulk a enfin une personnalité, ce qui lui donne une nouvelle dimension, les CGI sont superbes et Mark Ruffalo incarne un Bruce Banner, un peu moins solennel et plus fun.  Je ne reviens pas sur Cate Blanchett, ni Idris Elba ou Anthony Hopkins qui reprennent leur rôle respectif d’Heimdall et Odin. Seul point négatif : Skurge, interprété par Karl Urban. Ses actions sont un peu trop téléphonés, mais cela ne gêne en rien le film.

Les personnages secondaires, aussi peu important pour l’histoire qu’ils puissent être, méritent également d’être cités. Quoique Korg, le gladiateur de pierre a reçu un plébiscite de la part du public. On ne peut que s’attacher à cet extra-terrestre étrange, inséparable de son ami insectoïd qui possède des lames à la place des mains. Je pense qu’il aura une place un peu plus importante dans Infinite War. Même la bras droit du Grandmaster est parfaitement calibrée pour s’insérer dans les scènes où elle apparait, pour paraître indispensable alors que…

Et non, je ne l’ai pas oublié, enfin… ENFIN… Loki ! Le personnage le plus fun. Un vrai pourri qu’on ne peut qu’aimer, ou au pire, aimer détester. J’adorerai le voir avoir son propre film, même si sa position est peut-être mieux en sidekick, mais chaque fois que Tom Hiddleston apparait, on sait que la scène peut basculer à tout moment au point où on est presque obligé d’être sur ses gardes.

La réalisation est comme toujours impeccable, toutes les batailles sont épiques, à couper le souffle et on en prends vraiment plein les yeux. C’est coloré, lumineux, fun, et chaque scène à un intérêt, je ne me suis pas ennuyé une seconde. Je ne peux pas trop en dire sans spoiler et ce film est tellement intéressant que ce serait dommage d’en savoir trop sur l’histoire. A noter la première scène post générique introduit Infinite War (la seconde est juste fun) et le caméo de Stan Lee qui se retrouve dans la peau du coiffeur qui déleste Thor de sa longue chevelure ! En conclusion, Thor : Ragnarok est de l’entertainment à l’état pur, une prise de plaisir absolu où on est emporté dans ce délire visuel et créatif ! 18/20 !

Laisser un commentaire