THE ORVILLE (S01E05 – Pria)

Alors que l’équipage visionne un épisode de Seinfeld (S04E20 – The Junior Mint) et que Gordon essaie d’expliquer ce qu’est l’humour à Isaac, le USS Orville reçoit un appel de détresse d’un vaisseau minier, l’Horizon, écrasé sur une comète et pris dans l’attraction d’un soleil.  Ed, Gordon et Alara monte à bord d’une navette pour secourir le capitaine Pria Lavesque, avec succès.

De retour sur l’Orville, Ed tombe sous le charme de Pria (interprété par Charlize Theron, qui ne le serait pas !) et Kelly voit cela d’un mauvais œil. Elle enquête et découvre qu’il n’y a aucune trace de Pria auprès de la Vega Mining Consortium. Ed ne l’écoute pas et y voit de la jalousie. L’Orville est alors pris dans une tempête de matière noire et Pria prends le contrôle du pilotage pour sauver le vaisseau. Elle avoue alors venir du 29ème siècle (4 siècles dans le futur) et avoir sauver l’Orville de la destruction afin de l’emporter dans son siècle et le vendre comme antiquité.

Très bon épisode, réalisé par Jonathan Frakes (William Riker dans Star Trek : The Next Generation) qui altère le cours de l’histoire. Alors que le vaisseau devait disparaitre en étant envoyé 4 siècles plus tard, l’équipage réussit à rester à son époque et détruire le trou noir permettant le voyage dans le temps. Très trekkien, je pense que cet épisode sera à nouveau utilisé puisque tout ce que l’Orville va faire à partir de maintenant n’aurait jamais dû exister sans cette altération. Une fois encore, le scénario permet de faire une jonction très intéressante et inédite entre la gravité de la question philosophique du voyage dans le temps et ses conséquences, avec l’humour très “orville”. Alors que Gordon déguise Isaac en Mr Patate pour lui expliquer ce que peut-être l’humour et lui lance le challenge de lui faire une blague, ce dernier lui ampute une jambe pendant son sommeil. J’ai trouvé cette scène vraiment hilarante.

La série monte en puissance et chaque épisode devient riche en questionnement et en fun. Je peux juste regretter un humour un peu trop présent : un petit peu moins enrichirait le show et le rendrait un peu plus “crédible” auprès des critiques, mais en ce qui me concerne, je suis plus fan que jamais. Cet épisode vaut 10/10 !

 

Laisser un commentaire