US

(2019). Adelaïde Wilson a décidé de passer des vacances de rêves avec son mari Gabe et leurs deux enfants : Zora et Jason. Après une journée tendue à la plage avec leurs amis les Tyler, puisqu’une série d’étranges coïncidences déclenchent la paranoïa de cette mère de famille faisant ressurgir un traumatisme aussi mystérieux qu’irrésolu, les Wilson rentrent enfin à la maison où ils découvrent quatre personnes se tenant la main dans leur allée. Ils vont alors affronter le plus terrifiant et inattendu des adversaires : leurs propres doubles.

Alors que la bande-annonce m’avait donné l’impression d’avoir vu tout le film, le synopsis ne cachant rien non plus, j’ai été agréablement surpris, ce n’était pas du tout le cas. Cependant, voici la réflexion que je me suis fait directement à la sortie de la salle : “Quel acte manqué !! j’ai rarement vu un aussi bon film être aussi mauvais !!!“. Alors pourquoi ce film est-il bon ? Tout d’abord la réalisation : Jordan Peele démontre brillamment tout son talent avec Us. Il nous avait déjà donné un bel aperçu dans Get Out, mais je dois dire qu’il est bluffant dans cette production. Les plans sont inventifs voire surprenants, la musique adéquate pour chaque scène, tandis que le montage pour révéler les surprises du scénario est dans un bon  timing. Les touches d’humour, notamment par Gabe, sont placées quand il le faut, sans en abuser, vraiment, la réalisation est impeccable, il faut le saluer.

Les acteurs ? Ils sont l’autre raison qui hausse ce film à un niveau d’excellence. Tout d’abord j’ai été épaté par la performance de Lupita Nyong’o. Elle délivre une double prouesse d’interprétation, que ce soit pour Adelaïde ou pour son double. Sa capacité de dissociation des deux personnages réussit l’exploit de nous délivrer réellement deux personnes différentes, j’ai souvent oublié qu’il s’agissait de la même actrice, surtout dans les scènes de face à face. Le reste du casting est tout aussi efficace, il n’y a rien à dire, les acteurs sont parfaits et justes dans leur rôle. Les enfants, notamment Shahadi Wright Joseph est vraiment flippante quand elle interprète Zora et surtout son double, sont également convaincants.

Pourtant, ce film est une déception totale. Je pense que Jordan Peele a été atteint du syndrome Mike Night Shyamalan. Son Get Out a tellement été encensé et placé au niveau de chef-d’œuvre par beaucoup de critiques (comme le fut Le Sixième Sens), qu’il n’avait d’autres choix que de délivrer une nouvelle production encore plus forte. Bon, j’ai trouvé Get Out très bien, mais de là à le qualifier de chef-d’œuvre… La conséquence est qu’il force le scénario pour tenter de surprendre le spectateur au détriment de la continuité complète de tout le film. Il distille des éléments qui ne servent pas vraiment, voire qui détruisent complètement la cohérence. Le meilleur exemple en est le 11:11 de tout le début du film, la paranoïa d’Adelaïde également, qui deviennent complètement débile après le twist à la fin. Je ne vais pas développer plus pour ne pas spoiler, mais je trouve que la vraisemblance du film est complètement ruinée à vouloir en faire trop…

En conclusion, Us est un film prétentieux, qui donne un aperçu d’un talent technique indéniable, puisque tout ce qui concerne la réalisation etc.. est juste top niveau, tandis que l’élément scénaristique et surtout les divers retournements de situation sont complètement à côté de la plaque et donne l’impression de vouloir en mettre plein la vue en prenant les spectateurs pour des gens qui n’auraient un cerveau qu’en mode décoration. Je suis sorti avec un gout amer de la salle, presque en colère d’avoir été pris pour un imbécile alors que le potentiel du film et son emballage étaient exceptionnels. Un acte manqué. 13/20 pour la technicité.

Laisser un commentaire