RAMPAGE : BIG MEETS BIGGER

(2018). Suite à des expérimentations génétiques qui tournent mal sur une station spatiale, des échantillons sont projetées sur terre et infectent un gorille albinos, un loup et un alligator. Davis Okoye, un zoologiste qui possède un lien spécial avec le gorille ultra intelligent George,  s’associe avec une généticienne afin de trouver un antidote et stopper les trois animaux, devenus gigantesques et dotés de capacités surpuissantes, qui se dirigent vers Chicago pour détruire la ville.

Tout d’abord, un peu d’histoire vidéo ludique. Rampage est un jeu vidéo des années 80, remis régulièrement au goût du jour à chaque nouvelle console plus performante. Dans ce jeu, vous pouviez choisir de contrôler soit un gorille géant nommé George, soit une sorte de lézard proche de Godzilla nommé Lizzy ou un loup nommé Ralph (et dire que dans le film, ils se demandaient pourquoi quelqu’un avait nommé le loup géant ainsi) afin de détruire la ville de Chicago (tiens donc !) sans mourir par les attaques des militaires. Lorsque vous manquiez d’énergie, il fallait manger les gens qui sont aux fenêtres. Je vous laisse découvrir pour les plus jeunes qui ne connaissaient pas, ou les anciens qui ne se souvenaient plus.

Rampage est un digne successeur des actions movies des années 80 avec la technologie actuelle. Il faut prendre le film pour ce qu’il est, un spectacle divertissant où il ne faut pas se poser de questions. La faiblesse du scénario rappelle sans cesse l’objectif de ce blockbuster. Sinon, pourquoi les expérimentations se font dans l’espace à ce prix là ? pourquoi ne pas intégrer immédiatement l’antidote anti-aggressivité dans les expérimentations ? comment faire autant de cascades et de scènes d’actions avec une balle dans le corps ? et cette happy end ? vraiment ? etc.. etc… Bref, faites vous juste plaisir et appréciez Rampage au premier degré. L’action est présente du début à la fin et on ne s’ennuie pas.

Pour les personnages, c’est dans la même veine. Aucune profondeur, mais en avaient-ils besoin pour l’histoire ? la méchante est super méchante, gratuitement, sans foi ni loi et c’est très bien, c’est juste ce qu’on lui demande. Son frère peureux est tout aussi caricatural dans son domaine. Dwayne Johnson joue parfaitement son rôle de héros, ancien militaire (il a tué des gens mais c’était des “pas gentil”, alors il est pardonné ^^) et est lui aussi le digne successeur des Stallone et Schwarzzy. La zoologiste est la side kick classique, sans grand intérêt. L’agent du gouvernement campé par Jeffrey Dean Morgan est le plus intéressant, mais complètement raté dans l’interprétation. En effet JDM ne semble pas capable de se défaire de son rôle de Negan dans The Walking Dead : même phrasé, mêmes postures, mêmes mimiques, ce qui était complètement à côté de la plaque dans Rampage… dommage…

Enfin, la réalisation est honnête, quelques plans agrémentés de CGI très performants valent le coup d’œil, comme la montée de la tour par les trois monstres, très réussie. George est vraiment réaliste et on arrive à le considérer comme un personnage à part entière en oubliant complètement sa nature de synthèse, cela mérite un coup de chapeau. En conclusion, même si cette petite review peut paraître négative, j’ai passé un très bon moment et Rampage vaut un déplacement au cinéma pour en prendre plein les yeux. 14/20.

Laisser un commentaire